Les progrès de la radiofréquence pour rajeunir le visage et le décolleté

Les progrès des machines sont tels que j’utilise désormais la radiofréquence comme technique non-invasive pour lutter contre le relâchement cutané, lorsqu’il commence à se manifester au niveau du visage, du cou et du décolleté.

La radiofréquence combinée avec les ultrasons et un système de refroidissement sophistiqué, tels que le propose la machine qui combine ces technologies (Exilis Elite), avec un contrôle en temps réel de l’action chauffante des ondes, permettent en effet une action très ciblée et parfaitement dosée.

La radiofréquence pour rajeunir les paupières et l’ovale du visage

C’est un bon premier traitement anti-vieillissement au niveau de la peau fine et délicate des paupières et lorsqu’apparaissent des rides et ridules autour des yeux. Cela permet de retarder le lifting des paupières, la blépharoplastie, qui au delà d’un certain état de relâchement de la peau est la seule intervention efficace.

De même on peut utiliser la radiofréquence avec les ultrasons, en première intention, sur l’ovale du visage au moment où se distend la peau du cou et où s’ébauchent les bajoues, et en traitement efficace du décolleté fripé. Le décolleté est en effet une zone où la peau est fragile et où, le soleil aidant, se manifestent souvent les premiers signes de vieillissement : froissement et ridules que l’on peut désormais lisser.

La radiofréquence avec les ultrasons est aussi un bon complément aux injections d’acide hyaluronique et au lipofilling du visage : tandis que ceux-ci contribuent à restaurer les volumes, la radiofréquence permet de parfaire le résultat en stimulant la remise en tension et la tonicité de la peau.

La radiofréquence contre le vieillissement cutané du visage, comment ça marche ?

Le principe de la radiofréquence consiste à agir sur les fibres de collagène et d’élastine contenues dans le derme et dont dépendent la fermeté et l’élasticité de la peau. La chaleur des ondes stimule les fibres protéiniques entraînant une néo-collagénèse qui provoque un effet tenseur sur la peau.

C’est un traitement indolore qui convient à tous les types de peau. Il ne provoque pas d’inflammation et aucune réaction, juste une sensation localisée de chaleur pendant la séance. Le traitement s’effectue à mon cabinet en quatre séances d’une vingtaine de minutes.

La radiofréquence, telle qu’elle est désormais applicable au remodelage du visage,  constitue une arme supplémentaire utile dans le cadre d’une stratégie défensive voire préventive anti-vieillissement à partir de la quarantaine. Pour les femmes comme pour les hommes, cela peut-être un cadeau à se faire pour consolider la bonne mine au retour des vacances ou bien se donner un coup de fraîcheur et de bien-être au coeur de l’hiver.

La radiofréquence monopolaire, un bon premier traitement des rides du tour des yeux

La radiofréquence monopolaire, un bon premier traitement des rides du tour des yeux

Prendre rendez-vous

Rajeunissement des bras, beaucoup de solutions possibles

Le rajeunissement des bras est une demande très fréquente qui peut intervenir à tout âge en raison de la gêne sociale ressentie. On a du mal à porter des tenues estivales, des tops sans manches et les maillots de bain parce qu’on est complexée par l’aspect de ses bras. Il est vrai que la face interne des bras est souvent, dans le processus de vieillissement, la zone du corps qui se relâche le plus précocement.

Il y a heureusement plusieurs traitements dont on va pouvoir régler la progressivité selon les cas, depuis le traitement externe jusqu’à l’intervention chirurgicale.

La radiofréquence et les ultrasons (Exilis), en traitement non-invasif de la cellulite des bras

Depuis quelques mois j’utilise la technologie Exilis™ pour le rajeunissement des bras. Il s’agit de faire “fondre” la graisse et créer de la rétraction cutanée par effet thermique, parfaitement contrôlé grâce aux ultrasons, ce qui permet de travailler sous la peau sans brûlure. Je trouve cette technique récente particulièrement intéressante, pour traiter l’excès graisseux et le relâchement cutané de la face interne des bras ; mais aussi pour la peau d’orange et le plissé des bras si fréquent après 55 ans.

Les patientes me disent qu’elles sont ravies de la qualité des résultats obtenus avec cette technique douce — elles n’ont pratiquement rien senti sauf une légère sensation de chaleur. Chaque séance dure 20 mn au cabinet ; il faut entre trois et quatre séances à une semaine d’intervalle. Dès la première séance, les patientes ressentent leurs bras comme plus fermes et plus tendus. Pour améliorer encore les résultats de cette technique je l’associe souvent à un traitement par ondes de choc acoustique Zimmer dans la même séance. Cette association de techniques non-invasives rencontre un grand succès auprès de mes patientes.

La lipolyse laser des bras en cas de cellulite marquée

Quand les bras présentent une cellulite marquée, on peut proposer deux solutions. Soit une cryolipolyse, mais je n’aime pas tellement la pratiquer sur cette zone parce que, si elle permet bien une petite diminution du volume du bras, la cryolipolyse n’entraîne pas une remise en tension de la peau.

Je préfère l’autre solution, la lipolyse laser. Cette technique un peu plus invasive — elle se pratique sous simple anesthésie locale en bloc opératoire — présente l’avantage de faire fondre la graisse, mais aussi et surtout d’améliorer la rétraction cutanée grâce à son effet thermique.

A cette lipolyse on peut aussi associer une liposuccion superficielle, dans le cas d’une graisse un peu plus importante. La liposuccion superficielle permet en effet un travail fin sur la graisse sous-cutanée, complémentaire du remodelage cutané induit par la lipolyse laser.

Les liftings des bras

En cas de relâchement cutané plus important, seules les techniques chirurgicales de lifting des bras seront efficaces en réalisant l’ablation définitive de l’excès cutané. On aura alors, selon les cas, recours au lifting de bras à cicatrice dans l’aisselle ou au lifting de bras à cicatrice horizontale.

C'est la seule technique qui permet d'améliorer un relâchement cutané important des bras ; la technique à cicatrice restreinte dans l'aisselle se prête particulièrement bien au traitement de ce relâchement s’il est situé en haut du bras, à proximité du creux de l’aisselle.

—o—

Le vieillissement des bras, parce qu’il se voit et empêche de porter des manches courtes, est gênant. Il peut provoquer un complexe que les techniques actuelles peuvent nous épargner. Le rajeunissement des bras est assez difficile à traiter — et c’est un challenge que j’aime relever — puisqu’il peut associer plusieurs problèmes : cellulite, surcharge graisseuse, relâchement cutané, peau fine. Il nécessite un traitement multiple que j’adapte à chaque patiente. La multiplicité des techniques disponibles permet aujourd'hui de répondre à la quasi-totalité des cas.

Il existe désormais de nombreuses solutions pour rajeunir les bras

Il existe désormais de nombreuses solutions pour rajeunir les bras

Prendre rendez-vous

Reconstruction mammaire, le lipomodelage pris en charge par la Sécurité Sociale

Dans le cadre d’Octobre Rose, le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le Dr Eric Plot, chirurgien plasticien, membre du bureau de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) répond à l’interview de Sud Radio, le 26 octobre 2017.

Depuis octobre 2017, la Sécurité Sociale prend en charge l’intervention du lipomodelage dans le cadre d’une reconstruction mammaire après un cancer du sein.

Lors d’une chirurgie réparatrice, le lipomodelage du sein, également appelé lipofilling, consiste, après l’ablation d’une tumeur cancéreuse, à réinjecter la propre graisse de la patiente dans son sein pour recréer du volume.

Prendre rendez-vous
In Tags

Augmentation mammaire par injection de graisse, ce qu’il faut savoir

L’injection de graisse ou lipofilling des seins est une technique d’augmentation mammaire par transfert graisseux sur laquelle nous avons aujourd’hui plus de cinq ans de recul. J’ai été l’un des premiers à le pratiquer en France. Ces années ont permis d’apprendre beaucoup, tant sur la technique elle-même que sur le vieillissement de la graisse injectée et des poitrines ainsi opérées. Retour d’expérience.

Les injections n’augmentent pas le risque de cancer du sein

Premier point établi, toutes les études épidémiologiques menées depuis l’invention de cette technique ont montré que la réalisation d’un lipofilling mammaire n’augmente pas le risque de survenue d’un cancer du sein. Le lipofilling n’empêche pas non plus le bon déroulement des dépistages : il n’y a pas de risque de confusion avec des nodules potentiellement cancérigènes parce que les radiologues sont formés et savent aujourd’hui parfaitement surveiller un sein injecté et lire les tissus graisseux.

Améliorer le résultat des injections de graisse dans le sein

Nous avons aujourd’hui une meilleure connaissance de la cellule graisseuse et de son métabolisme. Ce qui a permis d’améliorer chacune des phases que comporte un lipofilling du sein — prélèvement, lavage-rinçage, centrifugation, injection de la graisse — et d’obtenir des résultats bien meilleurs, plus prédictifs en termes de prise de greffe.

La condition préalable est que la personne opérée doit avoir des zones donneuses de qualité sur lesquelles prélever la graisse en quantité suffisante. On procède alors au prélèvement de la graisse avec des canules fines afin de privilégier le recueil des petites cellules de graisse, qui survivent et “prennent” mieux, de préférence aux grandes cellules plus fragiles.

Sélectionner et préserver les cellules de graisse pendant le lipofilling

La graisse prélevée par aspiration douce, pour ne pas risquer de casser les cellules, est ensuite lavée et rinçée une, voire deux fois, toujours en douceur pour ne pas tuer les facteurs de croissance — la substance protéique qui contrôle et stimule la multiplication des cellules et qui conditionne la prise de la greffe. Et aussi pour ne pas risquer de faire exploser les cellules sous la pression. Le lavage est suivi d’une centrifugation courte — moins d’une minute contre trois à quatre il y a cinq ans — dans des seringues de faible contenance.

La réinjection doit être faite en multiplan — de multiples dépôts par de multiples tunnels — avec des dépôts de faible quantité à différents niveaux. L’ensemble des opérations est donc long et méticuleux et chaque phase joue un rôle important dans le succès final de la greffe. Toutes ces précautions donnent de bien meilleurs résultats ; dans ma pratique je constate que 70 à 90% de la graisse prend, selon les patientes.

Quelle augmentation de volume attendre d’un lipofilling mammaire ?

Le recul et les années de pratique ont permis de tirer d’autres enseignements. Le premier est qu’il ne faut pas “saturer le sein”, afin que la cellule puisse être nourrie par les tissus récepteurs, faute de quoi elle meurt. Lorsqu’on plante un jeune arbre, il faut lui laisser assez de terre et de racines pour l’aider à prendre et ne pas vouloir aller plus vite que la nature.

Une séance d’injection de graisse est indiquée pour une augmentation d’un demi-bonnet. C’est parfait pour remplir le pôle supérieur d’un sein vide après allaitement ou amaigrissement et pour embellir le décolleté. Si on veut aller au delà avec cette technique, il faudra plusieurs séances. C’est possible en espaçant les séances de deux à trois mois. En sachant que le coût d’un lipofilling est plus élevé que celui de la pose d’implants mammaires parce que l’opération est plus longue ; et que pour obtenir un gain supérieur au demi-bonnet, il faudra peut-être une voire deux séances de d’injections en plus.

D’autres bénéfices du lipofilling du sein

Avec l’expérience on sait que la consommation de tabac, en diminuant la vascularisation locale, diminue la prise des cellules graisseuses — les injections de graisse dans les seins peuvent donc être une bonne occasion d’arrêter de fumer sans peine et difinitivement !

J’ai aussi constaté un autre avantage du lipofilling : non seulement il donne du volume et un résultat définitif, mais en plus il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins, sans doute parce que l’apport d’une graisse nouvelle nourrit la peau en même temps qu’elle la retend.

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Prendre rendez-vous

Lipolyse laser, solution idéale pour retendre la peau après destruction de la graisse

La lipolyse laser est la technique de référence dans les cas où l’on souhaite détruire de la graisse superficielle, notamment la cellulite graisseuse, en retendant la peau. La lipolyse laser reste relativement peu répandue et je pense que c’est dommage.

Nous sommes peu nombreux à la pratiquer, la technique est longue et méticuleuse, réservée au chirurgien plasticien — la destruction des cellules graisseuses par rayonnement laser doit toujours être suivie par l’aspiration douce des débris. De nombreux chirurgiens préfèrent s’en tenir à la liposuccion, beaucoup plus rapide, alors que les résultats de celle-ci ne sont pas aussi bons sur le plan de la remise en tension cutanée.

Toutes les peaux ne se retendent pas spontanément

De mon point de vue la lipolyse laser est une technique irremplaçable et reste la meilleure, chaque fois que l’on a un doute sur la façon dont la peau va épouser la silhouette et se remodeler après une ablation de la graisse.

En effet, toutes les techniques de suppression de la graisse (liposuccion, cryolipolyse) reposent sur le corollaire suivant : la peau va se rétracter et épouser la nouvelle silhouette.

Or ce corollaire n’est pas garanti pour différentes raisons :
- nous n’avons pas tous la même élasticité cutanée ;
- l’âge et les grossesses entraînent souvent une perte de l’élasticité de la peau ;
- la tonicité diffère selon les zones, par exemple la peau est plus flasque en face interne des bras et des cuisses ;
- la présence de cellulite gêne la rétraction cutanée.

La lipolyse laser par son effet thermique, non seulement permet une fonte des tissus graisseux, mais aussi et surtout — en entraînant un remodelage des fibres de collagène — améliore la rétraction spontanée de la peau.

La lipolyse laser, particulièrement indiquée pour traiter la cellulite des cuisses

J’estime que la liposuccion est la meilleure technique pour retirer définitivement la graisse, mais qu’elle n’est pas suffisante pour garantir la bonne rétraction de la peau.

C’est précisément l’intérêt majeur de la lipolyse laser d’être la seule technique qui, jusqu'à un certain seuil, est capable d’améliorer le relâchement cutané (bien entendu, si le relâchement cutané est trop important seule une intervention de lifting de cuisses sera indiquée). 

L'association de la liposuccion superficielle et de la lipolyse laser est pour moi la meilleure combinaison de techniques pour un traitement de la cellulite optimal.

Retendre la peau, souvent plus flasque en face interne des cuisses

Retendre la peau, souvent plus flasque en face interne des cuisses

Prendre rendez-vous