Augmentation mammaire par injection de graisse, ce qu’il faut savoir

L’injection de graisse ou lipofilling des seins est une technique d’augmentation mammaire par transfert graisseux sur laquelle nous avons aujourd’hui plus de cinq ans de recul. J’ai été l’un des premiers à le pratiquer en France. Ces années ont permis d’apprendre beaucoup, tant sur la technique elle-même que sur le vieillissement de la graisse injectée et des poitrines ainsi opérées. Retour d’expérience.

Les injections n’augmentent pas le risque de cancer du sein

Premier point établi, toutes les études épidémiologiques menées depuis l’invention de cette technique ont montré que la réalisation d’un lipofilling mammaire n’augmente pas le risque de survenue d’un cancer du sein. Le lipofilling n’empêche pas non plus le bon déroulement des dépistages : il n’y a pas de risque de confusion avec des nodules potentiellement cancérigènes parce que les radiologues sont formés et savent aujourd’hui parfaitement surveiller un sein injecté et lire les tissus graisseux.

Améliorer le résultat des injections de graisse dans le sein

Nous avons aujourd’hui une meilleure connaissance de la cellule graisseuse et de son métabolisme. Ce qui a permis d’améliorer chacune des phases que comporte un lipofilling du sein — prélèvement, lavage-rinçage, centrifugation, injection de la graisse — et d’obtenir des résultats bien meilleurs, plus prédictifs en termes de prise de greffe.

La condition préalable est que la personne opérée doit avoir des zones donneuses de qualité sur lesquelles prélever la graisse en quantité suffisante. On procède alors au prélèvement de la graisse avec des canules fines afin de privilégier le recueil des petites cellules de graisse, qui survivent et “prennent” mieux, de préférence aux grandes cellules plus fragiles.

Sélectionner et préserver les cellules de graisse pendant le lipofilling

La graisse prélevée par aspiration douce, pour ne pas risquer de casser les cellules, est ensuite lavée et rinçée une, voire deux fois, toujours en douceur pour ne pas tuer les facteurs de croissance — la substance protéique qui contrôle et stimule la multiplication des cellules et qui conditionne la prise de la greffe. Et aussi pour ne pas risquer de faire exploser les cellules sous la pression. Le lavage est suivi d’une centrifugation courte — moins d’une minute contre trois à quatre il y a cinq ans — dans des seringues de faible contenance.

La réinjection doit être faite en multiplan — de multiples dépôts par de multiples tunnels — avec des dépôts de faible quantité à différents niveaux. L’ensemble des opérations est donc long et méticuleux et chaque phase joue un rôle important dans le succès final de la greffe. Toutes ces précautions donnent de bien meilleurs résultats ; dans ma pratique je constate que 70 à 90% de la graisse prend, selon les patientes.

Quelle augmentation de volume attendre d’un lipofilling mammaire ?

Le recul et les années de pratique ont permis de tirer d’autres enseignements. Le premier est qu’il ne faut pas “saturer le sein”, afin que la cellule puisse être nourrie par les tissus récepteurs, faute de quoi elle meurt. Lorsqu’on plante un jeune arbre, il faut lui laisser assez de terre et de racines pour l’aider à prendre et ne pas vouloir aller plus vite que la nature.

Une séance d’injection de graisse est indiquée pour une augmentation d’un demi-bonnet. C’est parfait pour remplir le pôle supérieur d’un sein vide après allaitement ou amaigrissement et pour embellir le décolleté. Si on veut aller au delà avec cette technique, il faudra plusieurs séances. C’est possible en espaçant les séances de deux à trois mois. En sachant que le coût d’un lipofilling est plus élevé que celui de la pose d’implants mammaires parce que l’opération est plus longue ; et que pour obtenir un gain supérieur au demi-bonnet, il faudra peut-être une voire deux séances de d’injections en plus.

D’autres bénéfices du lipofilling du sein

Avec l’expérience on sait que la consommation de tabac, en diminuant la vascularisation locale, diminue la prise des cellules graisseuses — les injections de graisse dans les seins peuvent donc être une bonne occasion d’arrêter de fumer sans peine et difinitivement !

J’ai aussi constaté un autre avantage du lipofilling : non seulement il donne du volume et un résultat définitif, mais en plus il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins, sans doute parce que l’apport d’une graisse nouvelle nourrit la peau en même temps qu’elle la retend.

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Prendre rendez-vous