Liftings du visage et du cou

lifting-cervico-facial.png

Ce terme généraliste est utilisé pour décrire la chirurgie de rajeunissement du visage. Il n’existe pas une mais de nombreuses techniques de lifting cervico-facial. Chaque technique a ses indications.

Quel lifting pour un résultat naturel ?

« Je ne veux pas avoir l’air trop tiré, je ne veux pas ressembler à une vieille actrice, je veux que l’on me reconnaisse, je ne veux pas que les gens sachent que j’ai fait un lifting, je souhaite un coup de fraîcheur, je veux retrouver mon aspect bonne mine… » Voilà les souhaits les plus fréquemment exprimés par les patientes qui désirent un rajeunissement du visage.

La surmédiatisation de cette intervention lui a donnée une image nuisible souvent très éloignée de la satisfaction exprimée par les patientes. La multitude des techniques, leur association possible, la compréhension des attentes et objectifs de chacun nécessitent un dialogue prolongé, souvent répété, afin que s’établisse une relation de confiance entre l’équipe et le patient : c’est la première étape d’une intervention réussie.

Le vieillissement du visage associe à des degrés divers trois phénomènes physiques : perte de volume, glissement vers le bas des tissus (bajoues), relâchement cutané et musculaire (fanons du cou). Seul le lifting chirurgical permet de repositionner les tissus, de retendre la peau, de remonter les volumes et de retirer l’excès cutané.

Il existe aujourd’hui non pas un mais plusieurs types de lifting, en fonction des disgrâces provoquées par le vieillissement du visage et du cou, selon les zones les plus atteintes (cou, bajoues ; partie centrale du visage), selon l’importance du relâchement, et aussi en fonction des désirs de la patiente.

L’examen clinique et l’écoute des souhaits de la patiente permettront de cerner au mieux la technique la plus adaptée. Ma philosophie est qu’il me parait indispensable que la patiente conserve sa personnalité et l’expressivité de son visage : rajeunir c’est aussi se reconnaître et se retrouver.

Lifting de l’ovale du visage ou soft lift ou lifting doux.

Ce type de lifting cervico-facial consiste à redessiner l’ovale du visage à corriger des bajoues et un relâchement du cou lorsqu’il n’est pas trop marqué. Ce lifting exerce une traction verticale repositionnant les structures qui se sont affaissées avec le temps.

Il reproduit exactement le mouvement qu’effectuent les patientes devant leur miroir. Il permet de retrouver une plénitude du visage, je l’associe souvent à une lipostructure (injection de graisse dans le visage) pour corriger la perte de volume fréquente avec l’âge et à une chirurgie des paupières. Il donne un résultat très naturel « lifting bonne mine » et un véritable rajeunissement du visage.

Les cicatrices sont beaucoup plus limitées et dissimulées (sillon pré- et rétro-auriculaire) que dans un lifting classique. La qualité des résultats obtenus, les suites opératoires simples (reprise de la vie sociale au dixième jour) et la satisfaction des patients me poussent de plus en plus à proposer ce type de lifting dès 45 ans en fonction du vieillissement de chacun. Les seules limites de ce lifting sont les cous « très abîmés », cas dans lesquels il sera nécessaire de l’associer à un lifting du cou.

Modalités pratiques du lifting doux

Le lifting du visage nécessite une nuit d’hospitalisation ; il est réalisé soit sous sédation soit sous anesthésie générale. La sortie s’effectue le lendemain sans pansement. Dans les cas les plus simples, il peut être réalisé en ambulatoire sous anesthésie locale. Les bleus et les œdèmes s’effacent progressivement en 15 jours. On peut se maquiller à partir du cinquième jour et reprendre une vie sociale à partir du 10ème jour grâce à des maquillages couvrants. Il faudra néanmoins attendre 3 semaines pour que toute trace de l’intervention ait disparue à l’exception des cicatrices qui bien que dissimulées mettront 3 à 6 mois pour s’atténuer.

Lifting du cou

Le lifting du cou permet l’élimination des plis et des rides du cou et sous le menton, la suppression du relâchement cutané et musculaire (correction des fanons) et du double menton.

Le lifting du cou est rarement pratiqué seul mais le plus souvent associé à un lifting de l’ovale du visage afin d’obtenir un résultat harmonieux et naturel. C’est alors le plus complet des liftings cervico-faciaux puisqu’il permet la correction chirurgicale du vieillissement au niveau du cou ainsi qu’au niveau du visage depuis les tempes jusqu’aux bajoues. Il replace l’ensemble des structures (pommettes, bajoues) dans leur position initiale et redessine le cou.

Le lifting du cou est fréquemment associé à une lipostructure afin de restaurer les volumes. Une liposuccion du cou peut être réalisée dans le même temps opératoire en cas d’excédent graisseux. Il peut être, bien entendu, associé à une chirurgie de rajeunissement des paupières.

Enfin, son résultat peut être complété par une abrasion au laser, en particulier pour corriger les rides autour de la bouche.

Avant…

Avant…

après lifting de l'ovale du visage et du cou

après lifting de l'ovale du visage et du cou

Modalités pratiques du lifting du cou

Le lifting cervico-facial nécessite une nuit d’hospitalisation ; il est réalisé soit sous sédation soit sous anesthésie générale. La sortie s’effectue le lendemain sans pansement. On peut effectuer un shampooing dès la sortie. Le cou et le visage sont gonflés pendant 15 jours. On peut se maquiller à partir du cinquième jour et reprendre une vie sociale à partir du quinzième jour grâce à des maquillages couvrants. Il faudra néanmoins attendre 1 mois pour que toute trace de l’intervention ait disparu à l’exception des cicatrices qui bien que dissimulées mettront 3 à 6 mois pour s’atténuer.

Lifting antérieur ou mini-lifting ou “pince mannequin”

Dans mon expérience, ce lifting localisé n’est indiqué que pour des relâchements très limités (petites bajoues) sans action sur le cou et la région sous mentale. Il n’y a pas de cicatrice derrière l’oreille et le décollement des tissus est limité. Ses résultats sont temporaires (6 mois à 2 ans) avec réapparition rapide du relâchement. On peut l’associer à la pose de fils de suspension ou fils tenseurs (Silhouette Lift) pour améliorer les sillons et rehausser les pommettes.

Les résultats sont vraiment temporaires (moins de 2 ans) et me font préférer le lifting de l’ovale du visage ou lifting doux dont les résultats sont bien meilleurs et plus durables. Le mini-lifting peut néanmoins être réalisé chez la patiente jeune qui se plaint d’un début de bajoues ou de vieillissement

Modalités pratiques du mini-lifting

Le lifting mannequin se fait en ambulatoire (½ journée de clinique) sous anesthésie locale. On peut se maquiller à partir du lendemain et reprendre une vie sociale à partir du 5ème jour. Toute trace de l’intervention disparaît en 5 jours.

Lifting temporal

Il s’agit d’un lifting localisé, indiqué dans le traitement de la chute des sourcils (sourcils tombants). Il permet également de déplisser la patte d’oie. En pratique, le lifting temporal est souvent associé à une chirurgie esthétique des paupières supérieures (blépharoplastie). Il est réalisé par une incision dissimulée de 4 cm dans le cuir chevelu, sous anesthésie locale en ambulatoire. Il peut être associé à un lifting du contour du visage.

Lifting frontal

Ce lifting a pour but de remonter et de lisser le front. Ses demandes ont diminué depuis l’utilisation de la toxine botulique pour le front. 
Mais dans mon expérience, il donne d’excellents résultats pour corriger un sourcil tombant et permet d’éclaircir le regard de façon durable, résultats impossibles à obtenir avec la toxine botulique.