Rajeunir le visage grâce à l’acide hyaluronique

Le vieillissement d’un visage est en partie provoqué par la modification de ses volumes. C’est la fonte et la migration de la graisse sous-cutanée qui contribue à donner un aspect fatigué, de traits tirés, de joues creusées ou de cernes.

Le creusement des orbites et des joues s’accompagne d’un aspect plus marqué des sillons naso-géniens qui séparent la lèvre supérieure des joues.

acide-hyaluronique.png

Restaurer les formes et volumes du visage

L’acide hyaluronique est aujourd’hui le produit de comblement de référence. D’une grande souplesse d’utilisation, l’acide hyaluronique — par un processus de réticulation — permet d’être produit avec des degrés de viscosité variable. On utilisera les acides hyaluroniques les plus volumisateurs pour corriger de façon simple les manifestations du vieillissement du visage. La technique de volumisation va permettre de rétablir en douceur et progressivement les volumes qui ont diminué au fil du temps. L’effet de rajeunissement obtenu par ces produits de comblement est immédiat et très naturel lorsque les volumes injectées restent raisonnables.

Injection des tempes

Le vieillissement provoque une fonte musculaire et graisseuse de la région temporale. La plénitude de la zone temporale disparaît au profit d’un creux de plus en plus marqué délimité par les reliefs osseux. Cet aspect de tempes creuses vieillit considérablement le visage, il est pourtant très facilement corrigé par une injection d’acide hyaluronique qui, associé au traitement des autres régions (sourcils, paupières, pommettes) redonnera un aspect de plénitude du visage, signe de jeunesse.

Injection des sourcils

Le vieillissement entraîne parfois une perte de volume des sourcils. Cette perte de volume entraîne une chute du sourcil en particulier dans sa partie latérale ou externe (zone également appelée queue du sourcil). Les injections d’acide hyaluronique permettent de redonner du volume au sourcil et de créer un effet ascendant qui dégage le regard et donne un air reposé. Cet effet peut être encore accentué par une injection complémentaire de Botox™.

Injection des pommettes et des joues

Le vieillissement de la joue se traduit par une réduction de volume. La joue s’aplatit pour ensuite devenir creuse. La peau de la joue qui n’est plus soutenue s’affaisse progressivement et vient se bloquer sur le sillon naso-génien (qui part du nez vers la bouche), provoquant un bourrelet ou pli de peau en amont de ce sillon.

L’injection d’un acide hyaluronique volumisateur en profondeur dans les pommettes va permettre de corriger à la fois l’aspect plat ou creusé des joues et d’améliorer le sillon naso-génien (disparition du pli de peau) en retendant la peau vers le haut. Cette injection redonne au visage un aspect ovale qui caractérise un visage jeune.

Correction des bajoues et des plis d’amertume

A partir de 50 ans, le vieillissement s’accélère et, à la perte de volume, s’associe un relâchement cutané qui aboutit à la bajoue, au pli d’amertume (du coin de la bouche vers le menton), avec une perte de définition de la ligne mandibulaire (ligne de la mâchoire) et un relâchement du cou. Lorsque le relâchement est trop important, seul un lifting chirurgical permet une correction efficace, durable et naturelle de cette région du bas du visage.

Néanmoins, il est possible lorsque le relâchement n’est pas encore trop marqué d’améliorer cette zone par des injections profondes dans différents plans y compris au contact osseux. Seule une analyse précise de la morphologie du visage et des souhaits de la patiente permettra de trouver un compromis constructif et la mise en place d’un traitement crédible de rajeunissement facial.

Déroulement des injections

Aujourd’hui, les acides hyaluroniques volumisateurs utlisés contiennent tous un anesthésique local rendant les injections quasi indolores. L’utilisation de canules est également possible pour injecter certaines zones. Ces canules avec un embout mousse permettent une grande précision d’injection et une répartition homogène du produit ; elles permettent d’éviter de piquer les vaisseaux et les nerfs et réduisent les risques d’hématomes et d’inflammation.

L’injection est réalisée au cabinet dans une salle dédiée et avec un antiseptie rigoureuse. Une séance d’injection dure de 20 minutes à 1 heure selon le nombre de zones traitées. Le traitement peut parfois entraîner des ecchymoses, raison pour laquelle la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoires est déconseillée les jours précédents. Un œdème modéré et une rougeur transitoire peuvent aussi s’observer pendant 24 à 48 heures après les injections.